Comment obtenir une contre-expertise incendie ?

Aujourd’hui, face à un sinistre incendie, faut-il demander une contre-expertise incendie pour obtenir une indemnisation plus juste ? Découvrons ensemble ce qu’il faut savoir sur la procédure et le processus à suivre pour faire valoir ses droits.

À travers cet article, nous expliquerons les étapes à suivre pour demander une contre-expertise incendie, la liste des documents nécessaires et les frais à payer ainsi que les avantages et inconvénients d’une telle procédure.

Qu’est-ce qu’une contre-expertise incendie?

La contre-expertise incendie est une procédure qui consiste à demander l’avis d’un expert en incendie indépendant pour évaluer les dégâts causés par un sinistre incendie pour un logement ou une habitation.

Un contre-expert réalisera le même type de rapport et d’évaluation qu’un expert en incendie mandaté par la compagnie d’assurance, et ce afin de comparer les conclusions des différents professionnels.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une contre-expertise peut être requise, notamment lorsque la compagnie assurance refuse de prendre en compte les dommages causés par un sinistre incendie ou si le montant proposé par la compagnie assureur ne correspond pas à la valeur des biens endommagés.

Lire aussi  Acheter un appartement dans le neuf : avantages et inconvénients à considérer

Comment demander une contre-expertise incendie ?

La demande de contre expert peut être faite par l’assuré directement, ou par le biais de son avocat si le dossier est plus complexe, pour répondre aux questions soulevées par la compagnie d’assurance. La demande doit contenir tous les documents nécessaires et l’avis du professionnel à solliciter. Elle doit également préciser le lieu où se déroulera l’expertise ainsi que la date du sinistre.

  • Étapes à suivre pour obtenir une contre-expertise incendie
  1. Fournir un rapport détaillé du sinistre invendable à l’expert en incendie.
  2. Indiquer la valeur des biens compromis par le sinistre incendie.
  3. Indiquer la nature des dégâts découverts après le sinistre.
  4. Choix du cabinet d’expertise incendie à solliciter en fonction de sa réputation et de ses compétences.
  5. L’assuré doit également préciser si son contrat d’habitation couvre les coûts de la contre-expertise.
  • Documents nécessaires à fournir pour la procédure de demande
  1. Contrat d’ assurance habitation
  2. Liste des biens assurés et leurs valeurs respectives
  3. Rapports des expertises initiales effectuée par le cabinet mandaté par l’assureur
  4. Preuve de propriété des biens endommagés
  5. Certificat médical et estimations des pertes causées par le sinistre
  6. Factures et preuves de paiement des biens endommagés par le sinistre
Lire aussi  Le dispositif Pinel et ses plafonds de ressources

Frais associés à la demande d’une contre expertise incendie :

Les frais relatifs à une contre-expertise incendie dépendent du cabinet mandaté. Cette charge sera supportée par l’assuré si celui-ci appelle un expert en plus de l’expert désigné par l’assureur. La compagnie d’assurance peut également en assumer le coût selon certains contrats d’habitation.

Outre les honoraires de l’expert concernée, des frais supplémentaires pourront être engagés pour les déplacements et l’utilisation des matériels spécialisés. Il est recommandé de prendre contact avec plusieurs cabinets d’expertise pour comparer les tarifs et trouver l’offre la plus avantageuse.

contre expertise incendie

Avantages et inconvénients de faire appel à un expert en cas d’incendie

La première et principale raison pour solliciter une contre-expertise est de s’assurer que l’indemnisation proposée par l’assureur couvre bien les réparations ou le remplacement des biens endommagés. Les experts incendies sont spécialisés dans la gestion des sinistres incendies, ils disposent donc d’une solide expérience et connaissance du processus de réparation ou de remplacement des biens. Ils peuvent également fournir un rapport détaillé sur la chaîne d’évenements ayant mené au sinistre ainsi que répondre aux questions importantes concernant sa cause et sa gravité.

Lire aussi  KFC Halal : est que KFC est halal ?

Il existe toutefois quelques inconvénients à faire appel à un contre-expert. Tout d’abord, l’expert incendie peut fournir des conclusions différentes de celles émises par l’expert mandaté par la compagnie assurance. Cela peut entraîner une vive opposition entre les deux experts, ce qui fera courir le risque à l’assuré de se retrouver au milieu de cette opposition. De plus, le montant des honoraires et des frais exigés par un expert peuvent être très élevés, et c’est à l’assuré d’en assumer la responsabilité.

Droits des assurés lorsqu’ils font appel à un expert :

Selon le droit applicable dans chaque pays, les assurés bénéficient d’un certain nombre de droits lorsqu’ils font appel à un expert après un sinistre.

Ces droits incluent notamment le droit d’exiger des informations complètes et précises sur la procédure à suivre et les documents nécessaires pour obtenir une contre-expertise incendie, le droit d’obtenir une estimation appropriée des dommages causés par le sinistre, et le droit de demander un remboursement en cas de préjudice.

Demander une contre-expertise incendie peut être un moyen efficace d’améliorer ses chances d’être indemnisé correctement suite à un sinistre. Mais cette démarche ne doit être effectuée que si elle est nécessaire et qu’elle fait partie des garanties du contrat.

Une fois la demande adressée à l’assureur, il est important de faire preuve de patience car l’obtention d’une contre-expertise requiert plusieurs étapes.

  • 52 Postes
  • 0 Commentaires
Fondateur de ce blogzine lifestyle, comme j’aime l’appeler, je vous ferai découvrir également mon univers. Ma passion : le bricolage. A très vite !